JFT Logo - Retour page index
Cette page en anglais... This page in english
HISTOIRE DE LA COMMUNE

Les armoiries de la commune du Tampon

"D'Azur, à une montagne d'or surmontée d'une fleur d'orchidée d'argent, au chaussé cousu de sinople".

Les Armoiries de la ville du Tampon

"Les armoiries de la commune sont composées d'une couronne murale à cinq tours, avec en cimier un livre ouvert portant le cri : FLORAL, encadré de part et d'autres de deux cornes d'abondance renversées. Le brevet correspondant a été enregistré le 27 novembre 1965.
Ce Blason symbolise d'une part le tourisme, en l'occurence les gorges qui encadrent la commune : Bras de la Plaine et Rivière des Remparts (remparts Sinople, montagne violette au centre sur fond de ciel azur) et d'autres part la richesse du Sud, le grenier de l'île, symbolisé par deux cornes d'abondance entourant l'écu et trois orchidées blanches sur ce dernier. L'écu est surmonté d'une flamme symbolique attestant de la pérennité de cette civilisation et de la culture française". Le tout repose sur l"agréable devise : "FLORAL".


Origine du nom de la commune
  

Plusieurs hypothèses sont émises. Selon un des plus anciens textes datant de 1727, l'origine du nom de la commune vient de celui de la ravine du Tampon (affluent de la rivière d'Abord), lieu sur lequel un tampon de hublot aurait été placé en signe de repère....

- Selon l'historien Yves Perotin, Le Tampon était également un repère ; il y a hésitation entre le tampon de combat, sorte de bouchon de bois avec lequel on bouche le trou fait par un projectile dans la coque d'un navire, et le tampon d'écubier qui sert à fermer celui-ci à la mer, permettant lui même l'évacuation de l'eau de mer sur le pont d'un bateau.

- Enfin, la version la plus souvent citée est celle de l'origine malgache et plus exactement du terme "Tampony" ou "Tampona", c'est à dire "belvédère" ou cime que l'on voit de loin.

Mairie du Tampon

L'Hôtel de ville du Tampon et sa pyramide fleurie !
Pour voir son évolution de son ancien état à celui d'aujourd'hui, cliquez sur la photo

Les premiers habitants

Au XVIIIème siècle, le Sud se colonise et plusieurs familles s'installent. Le 03 mars 1725, Robert Tarby, Gilles Dugain, Jean Jamston, sont les premières de celles-ci, à s'établir entre la Ravine Blanche et la Rivière d'Abord. Suivent en novembre 1727, Ferdinand Cazanove, entre la Ravine Blanche et la Ravine des Cabris, et en décembre 1727, Mathieu Nativel, entre la Ravine des Cabris et celle des Trois-Mares. En mars 1728, Etienne Cadet, Louis Pierre et Pierre Aubert s'installent entre le Bras de Pontho et le Bras de la Plaine. Les hauts des propriétés couverts de tamarins, formaient une vaste forêt que les Noirs marrons traversaient pour se rendre à la Plaine des Cafres.

Les principales dates dans le développement de la région du Tampon 

Le royaume des Kerveguen...

En 1830, le comte Gabriel LE COAT de KERVEGUEN s'installe dans la région du Tampon. Il fonde son "empire" en s'appropriant presque toutes les concessions du Sud qui lui passent sous la main. De Saint-Louis en passant par les terres de canne de Saint-Pierre,  le Bras de Pontho, Petit et Grand Tampon au sommet de la Plaine des Cafres, soit près de 12000 hectares au dessus de la ligne des 600, puis de Bérive et Monvert jusqu'à  Petite-Ile et Carosse. Son fils Denis prit la relève en agrandissant encore plus son domaine avec Bassin Martin, la Ravine des Cabris, Mon Caprice, Langevin et Vincendo.

La richesse de Kerveguen était telle qu'il "poussa le bouchon" jusqu'à instaurer en 1859, sa propre monnaie pour payer les engagés indiens travaillant sur ses terres : le kreutzer (voir photo ci-contre), pièce d'argent allemande démonétisée, appelé par la suite le "kerveguen" et ne valant que 86 centimes par rapport au franc de l'époque. Cette aventure allait cesser en 1879 avec l'arrivée sur l'île du trésorier payeur général Imhaus venu appliquer la réforme monétaire. Denis de Kerveguen fut condamné par le tribunal de Saint-Pierre à rembourser  la valeur de 814 000 kreutzers.

le Kreutzer appelé par la suite le Kerveguen

D'autres dates...

En 1836, Paul Reilhac découvre les sources qui portent aujourd'hui son nom, au pied du Piton de la Grande Montée. En 1857, la commune de Saint-Pierre décide l'adduction d'eau à la source Reilhac pour pallier aux problèmes d'eau dans les hauts.

En 1870, les frères Peverelly font les premiers essais de distillation de l'ylang-ylang et du vétiver. En 1887,
Bois Joly Potier met au point un procédé de distillation qui préfigure l'alambic actuel. Aujourd'hui le lycée du 14ème km porte son nom.

En juin 1873, un arrêté rattache la région de la Plaine des Cafres à Saint-Pierre.

En juillet 1882, un arrêté donne à la région Tampon-Plaine des Cafres le statut de section particulière avec adjoint spécial. Les premiers adjoints nommés sont Henri Ursulin Lauret et Pierre Bertaut. Puis suivront Ariste Badre en 1890, Jules Bertaut en 1904, Alexandre Lebon en 1905, Jean-Baptiste Lorion en 1907, Alfred Robert en 1910, Léon Avril en 1912, Charles Roussel en 1915, Frédéric Badré en 1920 et Octave Vallon Hoarau en 1922.

    La construction de l'Eglise du Tampon...

L'église du Tampon

Dépendante des Kervéguen d'un point de vue matériel, la paroisse du Tampon décide en mars 1910, sous l'impulsion du Père Eugène Rognard, l'édification de sa propre église. Celle-ci fut bâtie en 1911. On lui doit aussi la construction des églises de la Plaine des Cafres et du Bras de Pontho.  Mais également la première caisse de Crédit agricole de la Réunion.

L'église du Tampon

Le 29 juillet 1924, devant l'importance que prend la région du Tampon et après une enquête publique, Monsieur Daladier, Ministre des Colonies, présente à la chambre des Députés un projet de loi tendant à ériger en commune distincte la section du Tampon (intégrant la région de la Plaine des Cafres).

INAUGURATION DE LA COMMUNE

Le 21 mars 1925, la loi créant la commune du Tampon est promulguée au journal officiel, puis publiée le 06 avril 1925 au Bulletin Officiel de la colonie. L'inauguration de la commune a lieu le dimanche 25 juillet 1925. Le premier Maire élu de la nouvelle commune sera monsieur Edgard Avril (jusqu'en 1935). La commune est délimitée au Nord par les sommets des montagnes, à l'Ouest par le Bras de la Plaine, à l'Est par la Ravine des Cafres et au Sud par la ligne des 400.

D'autres grandes dates de la commune du Tampon

En 1930, le père Rognard crée le Syndicat Agricole du Tampon, puis la Caisse du Crédit Agricole. Il est également à l'origine de la création du Foyer Marie Poitevin ouvert en 1956 à la Plaine des Cafres.

En 1935, Georges Avril succède à Edgar Avril comme Maire de la commune jusqu'en 1942.

En 1936, Fernand Sanglier crée à la Plaine des Cafres, l'Association pour la Protection de l'Enfance - Centre d'Apprentissage (APECA), aujourd'hui disparue.

En 1941, l'eau arrive au Tampon.

En 1942, Evenor Lallemand président d'une délégation spéciale mise en place par le gouverneur Capagory (Jusqu'en 1945).

En 1945, Edgard Avril est élu Maire jusqu'en 1947.

Le 19 mars 1946, la Réunion, la Guadeloupe, la Guyane deviennent des Départements français d'Outre Mer (DOM).

En 1947, Roger Bénard est élu Maire jusqu'en 1953.


En 1952, l'électricité arrive au Tampon.


En 1953, Paul Badré est élu Maire du Tampon jusqu'en 1983.

En 1960, ouverture du Sanatorium du Tampon, situé au Trois-Mares.

En août 1965, le plus grand lycée de l'île, le lycée Roland Garros  accueille ses premiers élèves dans plus de 120 salles de classe.

En 1972, L'Ecole militaire Préparatoire de la Réunion (EMPR) ouvre ses portes à Trois-Mares. Aujourd'hui, elle a laissé place au Campus Sud de l'Université de la Réunion.

En 1977, Grand-Bassin qui faisait partie de la commune de l'Entre-Deux, est rattachée à la commune du Tampon.

En
mai 1980, la région du 27ème km est dénommée "Bourg Murat".

En Avril 1982, le premier central téléphonique électronique est mis en place. Le mois de novembre de la même année voit l'apparition sur la commune du premier hyper marché.

En 1983, André Thien Ah Koon est élu Maire de la commune.

En 1988, l'horloge hydraulique de Bois Court est inauguré.

En 1989, on pose la première pierre de la Maison du Volcan au 27ème km.

Le 26 novembre 1994, Monsieur Edouard Balladur, Premier Ministre, procède à la cérémonie d'ouverture des installations du Campus Sud de l'Université de la Réunion, sur l'emplacement de l'ancienne Ecole Militaire Préparatoire de la Réunion.

LES MAIRES DU TAMPON DEPUIS LA CREATION
DE LA COMMUNE
-

1925-1935
Edgard Avril
1935-1942
Georges Avril
1942-1945
Evenor Lallemand
(Président délégation spéciale)
1945-1947
Edgard Avril
1947-1953
Roger Bénard
1953-1983
Paul Badré
1983 à Janvier 2006

André Thien Ah Koon

Janvier 2006 à Avril 2010

Didier Robert

Le maire du Tampon, Didier ROBERT

-
A partir du 13 avril 2010

Paulet PAYET

Sources : documents Commune du Tampon

!! JOUEZ A NOTRE QUIZ !!

Haut de page   |   Sommaire  |  Présentation  |   Infrastructures  |  Tourisme  |   Sports  |  Evénements  |  Sites favoris

© Tous droits réservés 1999 - 2010 TECHER OFFICIAL SITE